1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
217 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
17 325 entreprises et 45 741 emplois créés ou maintenus en 2018
Accueil > Presse > La News économique du Languedoc-Roussillon - 26 septembre 2013

La News économique du Languedoc-Roussillon - 26 septembre 2013

Publié le 26 septembre 2013

Languedoc-Roussillon Transmission, un atout pour la reprise

Doté de 3 M€ ( pour la période 2012-2016) par la Région et la Caisse des Dépôts pour favoriser les reprises d’entreprises, le fonds Languedoc-Roussillon Transmission lancée fin juin 2012 est géré par l’association Initiative Languedoc-Roussillon, présidée par Jean-Michel Bonnefoy (au micro).

Créé par la Région et la Caisse des Dépôts mi-2012, le fonds Languedoc-Roussillon Transmission a permis de boucler avec succès 31 reprises deTPE et PME régionales en un an. « La montée en puissance est progressive depuis le début 2013 », commente Jean-Michel Bonnefoy, président d’Initiative Languedoc-Roussillon.

L’association fédératrice des 12 plateformes locales du réseau Initiative gère ce fonds doté de 3 M€ pour la période 2012-2016.  Il devrait d’ici à 2016 soutenir 365 projets de reprises, impliquant 1 500 emplois.

Objectif 50 reprises en 2013

« L’objectif est de financer 50 projets en 2013 , assure  Jean-Michel Bonnefoy, et nous sommes parfaitement dans le rythme. Toutes les plateformes ont utilisé le fonds. Cela montre que l’outil correspond parfaitement aux besoins des repreneurs . ».

Il lance au passage un appel aux fonds privés : « Même si nous pouvons compter sur un soutien fort de la part de nos partenaires publics, nous souhaiterions que les entreprises régionales et les banques s’inscrivent dans ce dispositif, pour participer au maintien d’entreprises à potentiel dans notre région - et donc d’un environnement économique favorable à tous - et intégrer un réseau d’acteurs économiques voulant développer l’économie régionale ».

Doubler le montant des prêts

Sans intérêt ni garanties personnelles, le prêt d’honneur LRT est accordé en complément d’un prêt d’une plateforme Initiative. D’un montant identique, il permet de porter la somme accordée au repreneur jusqu’à 50 000 €.

De quoi améliorer les fonds propres et l’accès au crédit bancaire des candidats à la reprise.

Les 39 repreneurs déjà soutenus par un total de 930 200 € de prêts d’honneur ont convaincu les banques de leur prêter 6,751 M€, soit un effet multiplicateur supérieur à 7.

Les activités des repreneurs sont variées : petite industrie, hôtellerie-restauration, construction, services ou commerce. Comme Franck Bigotta, boulanger à Lézignan-Corbières depuis avril après avoir été militaire puis clerc d’huissier.

« Mais je suis boulanger de formation, précise-t-il. La Chambre de Métiers m’a mis en relation avec la plateforme d’initiative locale, dont l’intervention m’a aidé à obtenir le crédit bancaire. J’ai investi et j’emploie 5 à 6 personnes car j’ai ouvert mi-septembre un deuxième point de vente. ».Dans le cadre de cette reprise, cette entreprise a également pu bénéficier d'une avance remboursable PACTE de 30 000 € octroyée par la Région.

En mission pour l’emploi

Pour être éligibles au fonds LRT, les projets de reprises doivent impliquer le maintien ou la création d’au moins trois emplois (repreneur inclus) et la création de deux emplois dans les 5 ans, ou le plan de financement doit dépasser 200 000 €.

Les reprises accompagnées jusqu’ici ont maintenu ou créé 198 emplois. Comme les 26 de l’entreprise gardoise centenaire BCMC Balazard de Villeneuve-lès-Avignon, un spécialiste charpente et couverture qui travaille sur le marché de la rénovation. Repreneur en juillet, via

une holding financière, de l’entreprise dont il était salarié depuis 18 ans, Christophe Bastide souligne  : « Tous les réseaux ont joué le jeu . J’avais un apport limité, Initiative Gard a prêté 23 000 €, LRT la même somme, et le réseau Entreprendre a participé.  La transmission a aussi été possible grâce à la sécurisation du crédit-vendeur par le dispositif Safte de la Cgpme LR. Je suis bien accompagné, c’est rass urant.». La Région a également accompagné cette reprise en accordant une avance remboursable PACTE de 50 000 €.

Un parrain de la plateforme Initiative accompagne d’ailleurs chaque repreneur durant la durée de remboursement du prêt (5 ans, avec 6 mois maximum de différé). Aujourd’hui, Christophe Bastide se dit « confiant. Je connais bien l’entreprise et je  suis vigilant sur les tableaux de bord et le seuil de rentabilité . ».

 

Article à retrouver ici

Plus d'informations sur le fonds "Languedoc-Roussillon Transmission" ici